Réduire le gaspillage alimentaire à la maison

Saviez-vous qu’un tiers de la nourriture produite mondialement est perdue ou jetée avant d’être consommée, équivalant à environ 1,3 milliard de tonnes par an ? C’est environ 1 000 milliards de dollars par an, qui partent à la poubelle, une somme d’argent indécente !

Les répercussions de gaspillage alimentaire à la maison

L’impact environnemental du gaspillage alimentaire à la maison est gigantesque. D’après la FAO, il représente plus de 8 % de l’ensemble des émissions mondiales de gaz à effet de serre. La nourriture produite mais non consommée occupe inutilement près de 1,4 milliard d’hectares de terres, ce qui correspond à la superficie du Canada et de l’Inde réunis qui finit à la poubelle !

Si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le troisième plus grand émetteur de carbone au monde après la Chine et les États-Unis.

Pour l’ensemble du Canada, plus de 2 millions de tonnes d’aliments comestibles sont gaspillées par les ménages canadiens chaque année, une perte qui équivaut à plus de 17 milliards de dollars, soit $452 par personne.

Mais d’abord, qu’appelle-t-on gaspillage alimentaire ? Quand on y pense, on a tendance à associer la prévention du gaspillage alimentaire (comment éviter en amont) au fait de composter les aliments (comment gérer ses déchets organiques). Le compostage est pourtant la dernière action à mettre en place selon la hiérarchie des déchets alimentaires, la première étant de repenser puis de réduire les déchets alimentaires en amont.

Selon les fondateurs de l’entreprise de conseil en développement durable Rethink2gether *, le gaspillage alimentaire désigne toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à une étape de la chaîne alimentaire est perdue, jetée, et donc non consommée.

Depuis l’arrivée de la Covid-19 sur le territoire, 61% des consommateurs achètent plus de nourriture qu’avant à chaque visite dans une épicerie car les canadiens ont tendance à cuisiner plus qu’avant.

Pourquoi gaspille-t-on autant de nourriture ?

Il y a de multiples raisons liées à la planification, au magasinage, à la façon de cuisiner et de congeler les aliments qui expliquent le gaspillage. Néanmoins, les 3 principales causes sont l’oubli d’aliments dans le frigo ou dans les placards entraînant leur détérioration, les restes qui sont jetés après quelques jours, et la confusion sur les dates de consommation.

La bonne nouvelle, nous pouvons réduire le gaspillages alimentaire à la maison ! 

63% de la nourriture jetée ou compostée par les canadien.nes dans leurs maisons auraient pu être consommée ! Cela veut dire qu’un ménage moyen qui gaspille 140 kg de nourriture chaque année, peut économiser jusqu’à 1,100$ par an. 

De plus, 94% des canadien.nes déclarent être motivé.e.s à réduire le gaspillage alimentaire dans leurs foyers.

D’ailleurs une récente étude révèle que 24% d’entre eux gaspillent moins d’aliments qu’avant et que 84% conviennent que le gaspillage alimentaire est un enjeu national important.

Comment agir au quotidien pour économiser de l’argent et réduire son impact environnemental ?

Dans un premier temps, nous vous invitons à mesurer ce que vous gaspillez. A la maison comme au travail, il est difficile d’agir s’il l’on ne connaît pas son impact de manière concrète.

Pour cela, nous vous invitons à télécharger les solutions gratuites développées par les fondateurs de Rethink2gether ou à commander un de leurs ateliers de sensibilisation ** sur le sujet.

Ensuite, vous pouvez commencer par des gestes simples pour mieux gérer et conserver la nourriture de la planification jusqu’à la congélation ou la conservation des aliments dans vos frigos.

Par exemple, avant de vous rendre à l’épicerie, prenez une photo de votre frigo, regardez ce que vous avez dans vos placards et faites une liste des courses basée sur les repas que vous prévoyez de faire la semaine via cet outil de planification de repas (J’aime manger pas gaspiller).

Vous pouvez également prévoir de réutiliser des ingrédients pour plusieurs plats, cela évitera de vous retrouver avec un fond de tomate qui finit à la poubelle. Boostez votre créativité !

Dans votre frigo, veillez à garder une température inférieure à 4 degrés afin de conserver la fraîcheur et le goût des produits, ainsi qu’à entreposer les aliments au bon endroit.

Préservez la fraîcheur de vos fruits et légumes grâce à des conseils et astuces décrits dans ce guide antigaspi.

Augmenter les profits, c’est possible !

Les solutions existent et de plus en plus de ​chefs font preuve d’ingéniosité pour faire rimer profit et durabilité.

Par exemple, la conception d’un menu qui maximise les ingrédients utilisés dans plusieurs plats peut fortement réduire les coûts. Ceci permet notamment de faciliter la gestion de l’inventaire, l’exécution des commandes et de réduire le gaspillage alimentaire.

Analyser les retours d’assiette est une autre action qui peut être mise en place : ceci permet d’adapter les portions et d’enlever les garnitures qui sont systématiquement laissées de côté.

En plus de ces deux exemples, il existe plus d’une centaine de gestes simples à mettre en place qui, bout à bout, de la réception des produits jusqu’au retour d’assiettes, peuvent faire la différence et se refléter dans votre bilan financier mensuel.

economie gaspillage alimentaire

Enfin, utilisez ce qui vous semble le plus urgent en priorité avant de jeter au compost des aliments passés. Vous trouverez ici de succulentes idées de recettes pour sauver les aliments de la poubelle.

Pour vous aussi, la nourriture est trop précieuse pour être gaspillée ? Vous avez envie de gagner un brunch ou un massage ? Alors n’hésitez pas à remplir notre sondage Résolution 2021 : être un bon mangeur ! (en anglais uniquement) qui nous aidera à améliorer nos solutions.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à prendre contact avec nous au 778-869-0287 ou via info@rethink2gether.com.

Rédigé par Rethink2gether , en partenariat avec la SDECB

* Rethink2gether est une entreprise de conseil en développement durable basée à Vancouver, qui se concentre sur la prévention du gaspillage alimentaire et qui offre un soutien personnalisé pour aider les hôtels et les restaurants mais aussi les consommateurs à mesurer le gaspillage alimentaire pour tendre vers le zéro déchet.

**Nos ateliers pour les consommateurs sont disponibles à partir de 5 personnes minimum.

Consulter les services en développement durable