Baptiste Petit, cofondateur de Brick’N’Cheese, a lancé son affaire au tout début de la crise sanitaire de la COVID-19. Il fait le point sur ce début d’activité et les mesures prises pour faire connaître leur service de restauration.

Quels services/produits offre votre entreprise ? Quelle est la clientèle de votre entreprise ?

Nous offrons de la nourriture (fast-food) en livraison uniquement via les plateformes de livraisons nord-américaines. Notre clientèle est uniquement les personnes utilisant ces applications.

Quel est votre ressenti d’entrepreneur sur la crise liée au COVID-19?

On peut imaginer un ralentissement si l’on compare avec un lancement d’entreprise en temps “normal”, mais étant donné que c’est notre première expérience, qui plus est au Canada, nous n’avons pas d’idée fondée sur ce que cela aurait pu être sans la Covid-19. En effet les gens sont plus réticents à commander en ligne, la crise financière a sûrement un impact sur le budget des clients à utiliser les services de livraison.

Avez-vous dû adapter votre modèle d’affaires ?

Nous étions censés ouvrir, quoi qu’il en soit, avec un service de livraison uniquement. Donc pour le modèle d’affaires, il était déjà préparé bien à l’avance. Cependant, il nous a fallu remanier la communication et le marketing afin de l’adapter à la conjoncture (distribution de flyers compromise, street marketing difficile), donc nous avons opté pour du 100% digital.

Est-ce que certaines opportunités d’affaires sont apparues en réponse au COVID-19 ?

A l’heure actuelle, nous n’avons pas eu d’opportunités, mais nous essayons plus de “survivre” à cette crise, en donnant le maximum en termes de qualité à nos clients afin de promettre un bel avenir par la suite.

Quelles sont les mesures prises par votre entreprise en réponse au COVID-19 pour continuer à offrir ses services/produits ?

Nous avons beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux quant à notre processus de préparation de la nourriture (protections renforcées), à la livraison sans contact, le port de masques, gants de notre personnel ou des livreurs.

Quels sont les impacts (positifs ou négatifs) de la crise sur votre entreprise ?

Nous n’avons pas encore le recul nécessaire pour savoir quels sont réellement les impacts, mais nous savons que la crise réduira le nombre de clients sur les plateformes de livraison sachant que s’offrir une livraison via ces plateformes de livraison à un coût, et que ce ne sont pas des besoins vitaux, mais plutôt des plaisirs culinaires. Cependant, le fait d’être en livraison uniquement, pour le moment toujours accepté, nous aide plus ou moins à nous en sortir.

Avez-vous engagé du personnel ou repoussé cette perspective due à la crise?

Nous n’avons pas engagé de personnel durant cette crise pour diverses raisons. Nous avons opté pour commencer nous-mêmes afin d’assurer la qualité du service et du produit.

Avez-vous un plan pour l’après COVID-19 ?

Nous n’en avons pas sachant que tout peut basculer d’un moment à l’autre, nous restons sur nos gardes et adaptons notre affaire aux futures éventualités.

Envisagez-vous un arrêt temporaire ou définitif des activités de votre entreprise si la situation ne s’améliore pas ?

Pour l’instant non, tant que l’état nous permet d’opérer et que nous pouvons offrir nos services aux personnes

Qui êtes vous ?
Baptiste Petit, Cofondateur de Brick’N’Cheese

Nom de votre entreprise :
Brick’N’Cheese

Secteur d’activité :
Restauration

Face au COVID-19, votre entreprise est-elle encore en activité ?
Oui