Marion Ziller s’est lancée dans l’aventure entrepreneuriale en 2019. Spécialisée dans le domaine de l’immigration, Marion partage dans cette entrevue ses premiers pas en tant que jeune femme entrepreneur en Colombie-Britannique.

Comment avez-vous eu l’idée de créer votre entreprise ?

En faisant mes propres démarches de résidence permanente, j’ai découvert la complexité du système. J’ai passé un nombre incalculable d’heures sur le site d’IRCC pour finalement être plus confuse à la fin de mes recherches qu’au début. Je me suis dit que si je trouvais ça difficile et décourageant, je ne devais pas être la seule! Étant d’un naturel très organisée (et parfois têtue), j’étais curieuse d’en apprendre davantage et de voir comment je pouvais faciliter les démarches pour les personnes qui se lançaient dans l’aventure après moi. 

Quelle est votre plus grande fierté ?

Je suis fière d’avoir repris mes études tout en gardant un emploi à temps plein, et d’avoir eu le courage de me lancer en affaires en solo.

Que faut-il pour réussir ?

Il faut vraiment le vouloir. Réussir en affaires va bien plus loin que réaliser une vente. Il faut jongler entre plusieurs casquettes constamment et s’entourer d’autres professionnels pour trouver l’équilibre idéal pour votre entreprise. Il y a le côté vu par le client : votre vitrine, votre site web, vos réseaux sociaux, l’échange direct… Et puis il y a le côté plus caché, mais non moins important, comme les tâches administratives, respecter les règles imposées aux entreprises, tout ce qui touche au financement et à la tenue de comptes, le marketing, le réseautage, l’investissement dans l’entrepreneur et son équipe… Et si vous faites un emploi réglementé comme les consultants en immigration, il y a encore d’autres étapes à ajouter dans votre quotidien d’entrepreneur.

Avez-vous eu un mentor ?

Je n’ai pas un seul mentor, mais j’essaie de m’entourer d’experts dans diverses catégories : des seniors de l’immigration, des personnes en affaires depuis de nombreuses années, j’assiste à de nombreux ateliers à thèmes dédiés aux entrepreneurs…

Quel regard portez-vous sur vos concurrents ?

Je vois mes concurrents comme des confrères. Il y a tellement de programmes d’immigration et d’autant plus de personnes qui souhaitent s’installer au Canada! L’immigration canadienne est un sujet vaste et chaque profil de candidat est différent. Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres pour faciliter les démarches de nos clients et leur donner les meilleures chances de réussite.

Avez-vous rencontré des obstacles ?

Les obstacles font naturellement partie du quotidien d’un entrepreneur! Certains exemples peuvent être : gérer les urgences et changer ses plans rapidement, faire sa comptabilité et ne pas trouver le même résultat, faire avancer son entreprise en limitant les coûts impliqués, trouver l’équilibre entre la vie personnelle et le professionnel…

Quels sont vos projets pour l’avenir de votre entreprise ?

Je souhaite me spécialiser dans l’immigration de profils « économiques ». Je veux soutenir les demandes des entrepreneurs et des travailleurs qualifiés, ainsi que travailler directement avec des entreprises pour faciliter les démarches en immigration et leur permettre d’embaucher des talents à l’international.

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui veulent créer leur entreprise ? 

Prenez toutes les opportunités possibles pour devenir meilleur à ce que vous faites (que vous vendiez un produit ou un service). Faites savoir autour de vous ce qui vous passionne (le début du réseautage!). N’hésitez pas à demander de l’aide – personne n’est parfait et aucun humain n’a réponse à tout. Mettez-vous en tête qu’il faudra faire des concessions à un moment ou à un autre – c’est le prix à payer pour atteindre vos objectifs et réussir. Ralentissez le rythme si besoin pour repartir de plus belle. Restez droit dans vos baskets et tenez-vous à vos valeurs.

Quel a été le rôle de la SDÉCB dans la création ou le développement de votre entreprise ? Recommanderiez-vous les services de la SDÉCB et pourquoi ? 

La SDÉCB est un soutien indéniable dans le succès de mon aventure entrepreneuriale. Il y a régulièrement des ateliers à thèmes pour se familiariser avec certains aspects du business et découvrir des outils qui pourraient nous aider au quotidien. C’est également une excellente opportunité de rencontrer d’autres entrepreneur(e)s francophones!

Si le timing correspond, vous pourriez également participer à un mentorat d’affaires en groupe sur plusieurs semaines et développer votre entreprise entouré de personnes au même stade que vous et avec l’appui de professionnels dédiés à vous aider.

Vous pouvez aussi prendre des rendez-vous gratuits en personne ou en ligne avec Frédérique Niel, conseillère aux entreprises. Vous pourrez échanger avec Frédérique et bénéficier de son expérience en tant qu’entrepreneure. Elle saura vous écouter et vous guider pour atteindre vos objectifs pas à pas.

Et enfin pour les femmes entrepreneures, il y a des ateliers supplémentaires et un groupe Facebook qui permet d’échanger en toute confiance et de se soutenir les unes les autres. Cherchez « Femmes d’affaires en mouvement » (FAM).

Je recommande la SDÉCB les yeux fermés et j’espère vous retrouver au prochain atelier! 😉

Que devrions-nous vous souhaiter pour l’avenir ? 

De continuer à être référée par des clients satisfaits et d’aider d’autres futurs immigrants à venir s’installer en Colombie-Britannique.

Nom :
Marion Ziller
Nom de l’entreprise :
Marion Ziller Immigration Services

Secteur d’activité :  Services en immigration

Description de vos services :
J’évalue les profils des personnes souhaitant s’installer en C.-B. afin d’identifier les options qui leur sont disponibles en matière d’immigration. Je les accompagne ensuite dans leurs démarches en s’assurant de leur donner les meilleures chances de réussite.

Année de création de l’entreprise :
2019