Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Paroles d’entrepreneur : faire découvrir les arts visuels aux plus jeunes!

Contenu

Avant d’arriver au Canada, Romain Lliedo cherchait à développer un nouveau projet innovant, c’est à Vancouver qu’il se lance enfin dans l’organisation d’atelier d’arts visuels. Ayant développé une soif de nouvelles aventures, il y établi son nouveau projet. C’est en 2020 que Romain crée son entreprise, Cinemagic BC.

Comment vous définissez-vous ?

Curieux et passionné par mon projet, je cherche à sortir de ma zone de confort pour explorer, découvrir et apprendre de nouveaux outils liés aux arts visuels. De nature sociable, jaime aller à la rencontre des gens et partager ce qui nous anime.

Comment avez-vous eu l’idée de créer votre entreprise ?

Avant darriver au Canada, jétais projectionniste dans un cinéma de banlieue parisienne et j’organisais des ateliers cinématographiques dans le cadre de mon travail. Les retours étaient tellement positifs que cela ma encouragé à approfondir mes recherches dans dautres types dateliers. Je commençais à me rendre compte que ce projet avait un potentiel et quil pourrait sinscrire ailleurs, en l’occurrence au Canada car je souhaitais vivre une nouvelle aventure et relever ce challenge.

Le projet Cinemagic BC est né dans le but de faire découvrir aux élèves de la maternelle à la 12e année les différentes techniques cinématographiques à travers lhistoire, le fonctionnement et la manipulation des objets dillusion d’optique datant du 17e siècle jusqu’à nos jours. Comme je suis éducateur jeunesse de formation, jai dabord travaillé en tant que salarié dans les garderies et les écoles du Conseil Scolaire francophone (CSF). Cela ma permis de découvrir le système éducatif de la Colombie-Britannique et de faire connaître mon projet en côtoyant le personnel éducatif. À travers ces rencontres, un deuxième projet qui se nomme Educaption Studio sest construit avec laide d’Emily Geoffroy.

Grâce à de multiples techniques de réalisation, ces ateliers permettent aux participants d’être les créateurs, les réalisateurs et les acteurs d’un film ou d’une histoire narrative qu’ils produisent collectivement. Les ateliers d’Educaption Studio sont un bon moyen de mettre les paroles et les apprentissages en action.

Quel a été l’un des tournants de votre carrière ?

En février 2019, le CSF ma invité à présenter mes activités lors de leur événement du Rond Point qui rassemble les professeurs francophones de la Colombie-Britannique. Grâce à cette invitation, jai pu rencontrer beaucoup dacteurs de léducation francophone. Après cette journée, jai réalisé que ce projet suscitait de lintérêt, et cest à cet instant que jai décidé de minstaller durablement dans la région pour le développer.

Quels obstacles devez-vous surmonter au quotidien ?

Mes principaux obstacles se trouvent dans la répartition de mes différentes activités professionnelles et dans la tenue administrative de mes deux organisations. En parallèle à mon travail dentrepreneur avec Cinemagic BC et Educaption Studio, je travaille en tant quassistant pédagogique spécialisé dans les écoles du CSF. Il mest parfois difficile de planifier des ateliers sans que mes différents plannings se chevauchent.

Heureusement, je trouve souvent une solution adaptée, il vaut mieux être prévoyant et flexible lorsquon a plusieurs casquettes. La gestion administrative en tant que travailleur autonome est nouveau pour moi. Cela me demande beaucoup defforts et grâce aux conseils reçus par mon associée et les différents acteurs du réseau francophone de Vancouver, japprends tous les jours et j’essaie de m’améliorer dans cette tâche indispensable au bon fonctionnement de mon entreprise.

Quels sont vos projets pour l’avenir de votre entreprise ?

Je souhaite continuer à proposer les ateliers de Cinemagic BC et d’Educaption Studio aux élèves du CSF et développer ces programmes dans les écoles en immersion et dans les structures francophones de la région. Mon objectif est de créer une communauté interactive et inclusive pour cultiver les compétences linguistiques francophones et la confiance en soi.

Récemment, l’Alliance Française nous a contactés avec Emily Geoffroy pour proposer un spectacle pour enfants qui rendra hommage à Jules Verne et à Georges Méliès, pionnier dans la conception d’effets spéciaux au début du 20e siècle. Si ce premier spectacle suscite de l’intérêt, nous serons très heureux de le jouer dans les structures éducatives et culturelles de la Colombie-Britannique. Ce que je peux vous dire, c’est que les idées fleurissent et les programmes aussi. Nous sommes très enthousiastes lorsqu’il y a un nouveau challenge, cela nous procure beaucoup d’énergies et cela influence énormément notre créativité

Quels ont été les supports importants qui ont facilité votre réussite ?

La réussite actuelle, je la dois à la connaissance plus approfondie du réseau francophone au sein des structures éducatives et culturelles de la région. Comme, jexerce mon travail dassistant pédagogique spécialisé en suppléance au CSF; cela me permet dêtre au contact de nombreuses personnes à qui je présente mes deux organisations. Cette réussite fonctionne grâce aux bouches à oreilles en partie et au démarchage par courriel aussi, le résultat est pour le moment prometteur.

Quels enseignements tirez-vous de votre expérience ?

Je suis venu au Canada avec lidée de développer des activités cinématographiques et cest-ce qui nourrit ma passion aujourdhui. Voir ce projet qui grandit, sintensifie et qui plaît dans son originalité et son efficacité à transmettre de nouvelles connaissances me comble et me rend fier. Le statut de travailleur à la fois salarié suppléant et travailleur autonome moffreune certaine liberté de travail que je ne connaissais pas jusquà maintenant!

Quel a été le rôle de la SDE dans la création ou le développement de votre entreprise ? Recommanderiez-vous les services de la SDE et pourquoi ?

La SDE fait partie des acteurs francophones qui mont aidé à morganiser dans certaines tâches administratives. Frédérique Niel a été dune grande aide lorsque jéprouvais des difficultés dans mes démarches. Sa communication et son expertise pour répondre à mes questions étaient claires et précises. Javais limpression davoir frappé à la bonne porte! Par exemple, dans la gestion économique, elle ma suggéré dutiliser le logiciel de comptabilité Wave. Cest une découverte et un outil parfait que jutilise très souvent. Wave maide énormément à organiser ma comptabilité et jen apprends tous les jours.

Que devrions-nous vous souhaiter pour lavenir ?

Jespère que mes projets me permettront un jour de vivre comme travailleur indépendant. Vivre de sa passion à des milliers de kilomètres de mes proches serait une vraie récompense par rapport aux sacrifices réalisés pour venir s’installer à Vancouver.

  • Nom : Romain Lliedo
  • Nom de l’entreprise : – CINEMAGIC BC – EDUCAPTION
  • Instagram: Cinemagic BC
  • Site Web: educaption.ca
  • Courriel: cinemagicbc@gmail.com
  • Téléphone: 778-798-1367
  • Secteur d’activité :Arts visuels

 

infolettre

Abonnez-vous à notre infolettre

Tortor netus lectus tristique mattis pellentesque. Sem faucibus orci eu maecenas sit fusce. Vulputate sit velit amet sapien porttitor.